Le guide de votre bien-être à domicile

Couche lavable

Les couches lavables, mode d’emploi !

couche lavable

© Margouillat Photo - Fotolia.com

Les couches lavables dans leur version moderne n’ont plus grand-chose à voir avec les vulgaires pointes de coton utilisées jadis. Elles sont à la fois plus sophistiquées et plus pratiques.
  1. Comment ça marche exactement ? Questions et interrogations
  2. Des réponses rassurantes

Les différentes parties des couches lavables modernes

De nos jours, les couches lavables se composent de plusieurs parties.

  • La couche elle-même, de coupe anatomique pour épouser au mieux les formes du bébé et capable de s’adapter facilement à la taille de l'enfant grâce à des « scratches » ou à des pressions.
  • L’insert (encore appelé « booster »), souvent en bambou ou en chanvre, qui sont des matières particulièrement absorbantes et renforcent la capacité d’absorption de la couche pour la nuit, pour les voyages et les journées passées hors de la maison.
  • Un feuillet jetable et biodégradable, qui permet de se débarrasser des selles directement dans les toilettes.
  • Une culotte imperméable, qui cache le tout et existe dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ou dans des versions imprimées plus craquantes les unes que les autres.

Comment ça marche exactement ? Questions et interrogations

Cependant, les jeunes parents tentés par l'aventure des couches lavables continuent à se poser une foule de questions sur l’organisation pratique à adopter. Les questions les plus cruciales concernent le stockage et le lavage des couches sales : comment éviter les mauvaises odeurs ? Faut-il faire bouillir les couches ? Faut-il les laver à part du reste du linge ? Quelle lessive utiliser ? Les couches lavables mettent-elles très longtemps à sécher ? Combien faut-il en acheter pour être sûr de ne jamais être en panne ?

Et ce n’est pas tout. D’autres questions concernent le risque de fuite : les couches lavables sont-elles aussi absorbantes que les couches jetables ? Et encore : est-il vrai qu'il n'y a pas de problème de taille, que les mêmes couches sont adaptables pour un nouveau né, jusqu’à l’âge de la propreté ? Est-il vrai qu’il faut mettre aux bébés des bodys d’une taille au-dessus, tellement ça leur fait de grosses fesses ?

Des réponses rassurantes

A toutes ces questions, les parents adeptes des couches lavables apportent des réponses rassurantes : les couches sales se stockent dans un seau à couvercle qui empêche les odeurs. On ne peut pas faire bouillir les couches jetables, et surtout pas les culottes imperméables. On les lave en général à part, en moyenne tous les deux ou trois jours. Les couches et les inserts mettent effectivement assez longtemps à sécher : il faut donc, soit avoir un sèche-linge, soit avoir un grand stock de couches. Sans sèche-linge, il semble raisonnable de compter une vingtaine de couches au minimum, car les premiers temps de la vie d’un nourrisson, les changes sont fréquents.

Les mêmes couches sont effectivement adaptables depuis l’âge de quelques jours jusqu’à l’âge de la propreté, mais un nouveau-né aura avec ces couches un « gros popotin » et aura besoin de vêtements un peu plus grands que sa taille normale. En ce qui concerne les risques de fuite, tout dépend si on met un insert ou non. Avec insert, l’absorption est réellement parfaite.